Nord-Pas-De-Calais
Accueil / Région / Nord-Pas-De-Calais
Pourquoi venir passer son week-end dans le Nord-Pas-de-Calais ?
Le Nord-Pas-de-Calais est réputé pour son accueil chaleureux, une bonne raison d'aller y faire un tour ! Son artisanat autour du bleu d'Arras et de la dentelle de Calais vit encore et passionne par son savoir-faire ancestral. Ses spécialités culinaires - sucrées comme salées sont elles aussi palpitantes, tant pour les papilles que pour les histoires qu'elles recèlent !
Le bleu d'Arras
Il ne reste plus qu'un seul artisan à perpétuer le savoir-faire ancestral de cette spécialité de décoration sur porcelaine née au 18e siècle.
Les bêtises de Cambrai
La bêtise de Cambrai est une friandise inventée au 19e siècle dont la recette (et le nom) résulterait d'une erreur de manipulation.
La dentelle de Calais
Symbole de la ville, l'artisanat de la dentelle faisait autrefois vivre plus de la moitié de la population. Aujourd'hui, il ne reste qu'une dizaine de fabriques artisanales.
Le maroilles
Bénéficiant d'une Appellation d'Origine Contrôlée, ce fromage orangé au lait de vache n'est fabriqué qu'en Thiérache.
La fricadelle
Cette plat typique est un mélange de porc, de veau, de pain et de lait assaisonné à la noix de muscade. Elle est servie avec des frites.
La braderie de Lille
Plus grand marché aux puces d'Europe avec 3 millions de visiteurs, cet événement populaire se déroule le premier week-end de septembre.
Les 5 lieux à ne pas manquer
Falaises de Cap Blanc-Nez
A 10 kilomètres à l’Ouest de Calais, se dresse le Cap Blanc Nez. Culminant à 134m de hauteur, il s'agit de la falaise nordiste par excellence puisqu'elle est la plus septentrionale de France. Une fois au sommet, la traversée des ferries et des navires de commerce ne manquera pas d'étonner les visiteurs.
La Coupole de Wizernes
Aussi appelée la coupole d'Helfaut, ce bunker de la Seconde Guerre mondiale est une base secrète souterraine construite en 1943 par l’armée allemande. C’est de cet endroit, situé à 5 petites minutes de Saint-Omer, que les fusées V2 auraient dû être lancées sur Londres !
Marais de Saint-Omer
Ce vaste marais façonné par l’Homme depuis le Moyen-Âge est composé d’exploitations maraîchères entourées de canaux et de petites îles. Plusieurs dizaines d’habitations ne sont d'ailleurs accessibles qu’en bateau. A découvrir également : l’atelier du dernier fabricant de bacôves et d’escutes, les embarcations traditionnelles du marais !
Carrière Wellington à Arras
Ce réseau de galeries souterraines a joué un rôle prédominant durant la Première Guerre mondiale en permettant d'épargner la vie de nombreux soldats alliés qui passaient par le sous-sol pour éviter les attaques. On accède à ce lieu chargé d'histoire par un ascenseur vitré amenant les visiteurs à 20m sous les pavés d'Arras.
Musée du Louvre-Lens
C'est en novembre 2004 que le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin annonce que Lens est retenue comme site d’accueil du nouveau Louvre. Le choix de s’implanter sur l’ancienne fosse 9, autrefois mine de houille, marque l'identité de cette ville touchée par l'exploitation du charbon.
Quand partir dans le Nord-Pas-de-Calais ?
Contrairement à ce que l'on peut croire, les hivers y sont plutôt doux. L'été, lui, est frais - ce qui fait de cette région un endroit à visiter toute l'année (bien qu'il soit intéressant de s'y rendre en septembre pour la Braderie de Lille). Et puis, s'il fait quand même un peu froid, vous pourrez toujours vous réchauffez avec une bonne fricadelle !
Janv.
Fév.
Mars
12°
Avril
16°
Mai
19°
Juin
22°
Juil.
24°
Août
24°
Sept.
21°
Oct.
16°
Nov.
12°
Déc.
10°
Les légendes du Nord-Pas-de-Calais
Gayant de Douai
C'est à l'occasion d'une procession en l'honneur de Saint Maurand, patron de Douai que Gayant (géant en picard) vit le jour en 1530. Son corps a été fabriqué en osier par une corporation de manneliers (les fabricants de paniers d'osier). Selon la légende, Gayant serait la représentation de Jehan Gelon, seigneur de Cantin qui délivra la ville de Douai assiégée par les Normands à la fin du 9e siècle. L'année suivante, les manneliers construisirent une géante, Mme Gayant. Puis ce fut au tour des trois enfants. Ces géants sont désormais un des emblèmes de la ville et déambulent dans les rues à l’occasion de la Fête Communale de Douai. Pour une fois, ces créatures imaginaires ont une connotation positive !
Site à visiter : Douai
Le galet enchainé de Gauchin-le-Gal
On dit qu'à Gauchin-le-Gal, il y a une pierre enchaînée. Allusion au fait que près de cette localité il y a (ou avait) un bloc de grès entouré d'une énorme chaîne fermée d'un gros cadenas. Il parait qu'autrefois cette pierre avait coutume de venir la nuit frapper aux portes des maisons et que, pour l'empêcher de se promener, on l'avait attachée.
Site à visiter : Gauchin-le-Gal
La chandelle miraculeuse
Au début du 12e siècle, la ville d'Arras est ravagée par une terrible épidémie. Un jour, deux menestrels eurent une vision qui leur inculqua comment faire pour guérir. Il fallait trouver l'évêque et veiller toute la nuit dans l'église Saint Séverin où une dame blanche ferait son apparition avec un cierge miraculeux à la main. Comme prédit, la dame blanche apparut et donna le cierge aux deux menestrels. Pour sauver les malades, il fallait faire tomber des gouttes de ce cierge dans l'eau et en arroser les plaies.
Site à visiter : Arras
Les mots à connaître pour se faire passer pour un Nord-pas-de-calesiens
Ch'ti ou picard ? C'est la même chose ! Cette langue est en effet parlée dans les régions Nord-Pas-de-Calais (sauf Dunkerque, de langue flamande) et Picardie. Pour l'anecdote, le mot «ch’ti» a été inventé pendant la Première Guerre mondiale par des poilus qui n’étaient pas du coin afin de désigner leurs camarades nordistes. Ce terme viendrait du mot «ch’est’ ti» signifiant «c’est toi».
bonjourj'di bonjour !
aurevoira s'ervir !
à la nôtreà nous guifes !
comment ça va ?kmint qu'i va ?
merci beaucoupmerci gramint des caups
dépêche-toisake éddins !
# Newsletter Findweek
RECEVEZ TOUTES NOS POUR VOS PROCHAINS WEEK-ENDS